ACTUALITÉS

Renouvellement urbain : une ambition forte pour nos quartiers


NOUVEAU PROGRAMME NATIONAL

DE RENOUVELLEMENT URBAIN

 

Vendredi 8 juillet : signature du protocole du nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU)

La communauté d’agglomération ACCM, en partenariat avec l’État, le conseil régional, le conseil départemental, les communes d’Arles et de Tarascon, la Caisse des dépôts et les bailleurs sociaux, est fortement impliquée dans les politiques de soutien aux habitants des quartiers populaires de son territoire. Ensemble, ils se sont engagés pour le renouvellement urbain, et dans les actions de proximité qui l’accompagnent en co-signant le protocole de préfiguration NPNRU, en présence de Yves Rousset, Préfét délégué pour l'égalité des chances, ce vendredi 8 juillet 2016. 

Deux des quartiers d’ACCM sont éligibles. Il s’agit des quartiers de Barriol à Arles et du centre historique / Ferrages à Tarascon. Le NPNRU est un outil au service d’une politique affirmée de renouvellement urbain voulue par ACCM, les villes d’Arles et de Tarascon, qui vise à prendre en considération tous les habitants dans leur cadre de vie et leur habitat.

Il s’agit de mettre en place une stratégie à long terme pour y améliorer le cadre de vie et les conditions de vie des habitants.

La première étape a été de travailler à l’élaboration d’un protocole de préfiguration, commun aux deux quartiers, dont l’objectif est d’affirmer la volonté conjointe d’ACCM, des villes d’Arles et de Tarascon, de mener un projet de renouvellement urbain sur ces deux quartiers. L’État, l’Agence nationale pour la rénovation urbaine, l’Agence nationale de l’habitat, le conseil régional, le conseil départemental, la caisse des dépôts et les bailleurs présents sur ces deux quartiers ont également activement participé à l’élaboration du protocole de préfiguration signé ce 8 juillet 2016.

Les principales ambitions sont de redonner de l’attractivité au quartier, résidentielle comme commerciale (aménagements des espaces extérieurs, réhabilitation de logements, optimisation des équipements), de l’ouvrir sur la ville, notamment en améliorant la gestion des déplacements, de renforcer les liens sociaux et de rénover les espaces extérieurs.

Le protocole lance donc dans un premier temps les études qui doivent permettre de construire le programme de renouvellement urbain. Elles permettront de construire les conventions pluriannuelles par quartier, qui contiendront le programme de travaux détaillé ainsi que les financements des différents partenaires. La durée prévisionnelle de cette phase est d’environ 18 mois. Interviendront alors la signature des conventions et le lancement des appels d’offres de maîtrise d’œuvre puis de travaux.

 Un projet qui sera construit avec les habitants et les acteurs de terrain

Au cours de la phase d’études, les habitants seront étroitement associés à la construction du projet, de même que les acteurs de terrain. Cette concertation, indispensable à la bonne réussite du projet, prendra différentes formes et débutera lorsque le protocole de préfiguration sera validé et que les études pourront être lancées.